Inspirez : Envie de minimalisme ? Less is more !

Crédit photo : smalletbeautiful.wordpress.com

Être ou avoir ? Être et avoir ?
Et vous, comment assortissez-vous et conjuguez-vous ces deux verbes ?

Le minimalisme est un courant américain des années 60 – oui, oui, le bon peut aussi venir d’outre-Atlantique ! – qui marque dans un premier temps la peinture mais bientôt s’étend aux domaines de la sculpture, de la musique, de la littérature, du design et de la mode.
Le minimalisme devient un art de vivre. Il s’inspire de la philosophie zen des Japonais mais se retrouve également chez les philosophes grecs.

Quel est notre rapport à l’objet ?

  • Fétiche affectif ? Héritage invasif ? Encombrant rassurant ?
  • Et si toutes ces accumulations n’étaient là que pour remplir des vides, combler des peurs ? des peurs du vide ?
  • De l’objet ou du possesseur, qui possède qui ?

Tout ce qui n’est pas essentiel est superflu, voire inutile.

  • Et si nos vies, telles les bagages d’un grand voyage, se trouvaient allégées par la suppression de notre attachement à nos petits ‘moi’ du passé, à nos ‘choses’, à notre croyance que jeter le vieux lampadaire de Tatie Huguette serait la faire mourir une deuxième fois ?

Pensons simplicité. Tant autour de nous qu’en nous.

  •  Décongestionnons nos intérieurs (dans les deux sens du terme). Les adeptes du Feng Shui savent cela : l’harmonie extérieure permet d’équilibrer et de faire circuler les énergies à leur maximum.
  • Epurons nos pensées, notre environnement pour ne garder que l’essence, nos valeurs fondamentales, celles qui nous donnent la sensation et la joie simple d’Etre.

Besoin d’aide pour atteindre votre objectif ? contactez-moi

KTR_BannerCMB5.0 - copie

Partagez cet article: Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.